L’imagerie, couteau suisse de la médecine de brousse

L’imagerie, couteau suisse de la médecine de brousse

Ce qui n’était encore qu’un projet au début 2018 – GlobalDiagnostiX – est devenu réalité en quelques mois et ce, entre autres, grâce à GLOSYA qui a levé 13 millions de francs pour concrétiser ce projet d’envergure. Dr. Beat Stoll, l’un des pères du GlobalDiagnostiX, a rejoint depuis l’équipe de Glosya afin de contribuer à identifier et déployer de l’équipement médical approprié en Afrique. Dr. Stoll est persuadé que mettre une technologie médicale fiable à portée des pays en développement ne peut se faire que par une collaboration interdisciplinaire avec des experts du terrain.

« Beat Stoll dépoussière l’image du médecin aux pieds nus soignant en brousse avec trois fois rien: la priorité, c’est de déployer la radiographie dans les hôpitaux de district; on renforcera ainsi la médecine de brousse. C’est quand il intervenait comme interniste au Cameroun qu’il a pris conscience de l’enjeu. Le déclic? «Beaucoup de mes patients mouraient des mêmes maladies qu’en Europe, mais je ne pouvais pas les diagnostiquer sans imagerie.»

Associé à Klaus Schönenberger et à son collègue de l’EPFL Bertrand Klaiber, Beat Stoll a pour objectif de mettre enfin la radiographie à portée des pays en développement. Une initiative de recherche basée à l’EPFL a été lancée dans ce but. «Nous avons compris qu’il fallait repartir de zéro», explique le Dr Klaus Schönenberger, qui coordonne le programme multidisciplinaire EssentialTech du Centre de coopération et développement de l’EPFL. Le pari est de mettre sur le marché un appareil de radiographie totalement repensé, adapté aux contraintes locales d’un hôpital de brousse.

De cette démarche de rupture est né un prototype sur le campus lausannois. Il est le résultat d’une intense collaboration multidisciplinaire et internationale, avec les Hautes écoles spécialisées (HES-SO) en Suisse et le Centre hospitalier universitaire de Yaoundé, au Cameroun. »

Lire l’article complet ici.

 

 

Source de l'article: Le Temps
Crédit photo: © Odile Meylan/Editions LED
Glosya lève 13 millions pour une start-up de l’EPFL

Glosya lève 13 millions pour une start-up de l’EPFL

Le fabricant d’équipements médicaux Pristem SA signe une levée de fonds de 14 millions de francs, dans le but d’industrialiser et déployer à large échelle sa solution d’imagerie médicale innovante et répondant à un problème de santé global. Cette opération de levée de fond a été possible grâce à la société Glosya, qui a amené à la start-up lausannoise 13 des 14 millions (soit plus de 90% du financement recherché).

Les investisseurs viennent de Suisse et d’Afrique. Pour Bernard Stoessel, CEO de Glosya : « Il était important pour nous de diversifier le profil des investisseurs dans le cadre de ce projet car Pristem est une entreprise Suisse qui déploiera une grande partie de ses activités en Afrique. D’où l’intérêt d’avoir des partenaires suisses et africains. D’autre part et afin de pérenniser le projet, il nous fallait également un investisseur pouvant comprendre les enjeux et amener une grande expérience dans le secteur des services médicaux. Nous sommes très satisfaits d’avoir relevé ce défi dans le cadre de cette levée de fond. »

La levée de fond, soutenue par la société Glosya, d’un montant total de 14 millions de francs suisses, a été réalisée auprès de deux investisseurs suisses dont un investisseur principal amenant une grande expérience dans le secteur des services médicaux, et de deux investisseurs africains, l’un d’eux dirigeant un important groupe d’imagerie médicale et apportant la perspective des clients et de leurs besoins.

Ayant précisément pour vocation d’ouvrir l’accès aux marchés africains à des entreprises et institutions suisses, Glosya met à disposition de Pristem ses compétences et ressources pour préparer le déploiement commercial, à commencer par l’Afrique, avec des vues déjà sur les marchés Asiatiques. Cela nécessite de mettre sur pied des réseaux de distribution et d’organiser la promotion de l’appareil, tant auprès des acteurs privés comme les cliniques et cabinets de médecins radiologues, que des collectivités publiques pour leurs hôpitaux et autres centres de santé.

La nouvelle solution de radiologie qui sera mise sur le marché d’ici deux ans par Pristem, est un concentré de haute technologie développée en Suisse et protégée par plusieurs brevets, dont le défi principal consiste à démocratiser, techniquement et financièrement, l’accès à la radiologie.

 

Source de l'article: Communiqué de presse Pristem
Crédit photo: © EPFL / Alain Herzog – Jamani Caillet
Pristem nominé par le magazine Bilan, comme l’une des 50 startups les plus prometteuses de 2017

Pristem nominé par le magazine Bilan, comme l’une des 50 startups les plus prometteuses de 2017

PRISTEM SA, SPIN-OFF DE L’EPFL ET PARTENAIRE DE GLOSYA A ETE SELECTIONNE PAR LE JURY DU « BILAN MAGAZINE », COMME L’UNE DES 50 STARTUPS LES PLUS PROMETTEUSES DANS LESQUELLES IL EST BON D’INVESTIR EN 2017.

Une réjouissante nouvelle, qui marque une nouvelle étape dans la croissance de Pristem qui développe des technologies médicales adaptées aux pays émergents.

Son premier produit est un appareil de radiographie à rayon X révolutionnaire notamment de par sa résistance, sa robustesse et son fonctionnement entièrement numérique.

Nous avons eu la chance d’étudier à l’issu d’une séance constructive à l’EPFL cet instrument médical prometteur, ce qui nous a permis de nous faire une idée quant à l’impact que ce projet pourrait avoir sur le long terme.

Nous tenons donc à féliciter Pristem SA pour cette nomination et ainsi leur exprimer le plaisir que nous avons à travailler avec eux sur ce remarquable projet qui, nous le souhaitons, révolutionnera le marché médical des pays émergents.

Pour plus d’information nous vous invitons à contacter Monsieur Bertrand Klaiber CEO de Pristem et/ou Monsieur Stoessel CEO de Glosya via :