La contribution suisse est faite à travers le SECO (Secrétariat d’Etat à l’économie). Selon le SECO, elle s’élève à 5 millions de Dollars (4,9 millions CHF ou 2,9 milliards de francs CFA) pour les années 2015-2019. Elle est gérée par la Banque mondiale qui administre le fonds fiduciaire et gère le SSATP. Elle couvre l’ensemble du programme SSATP, en mettant le focus sur les activités visant à développer des politiques et à renforcer les capacités, en matière de transport urbain en Afrique.

Lire l’article complet ici.

Source: Reflets Suiss-Afrique

Photo: Ndarnews